À la recherche d’instructions claires pour savoir comment mettre un tampon? Envie d’en apprendre plus sur les différents types de serviettes hygiéniques? Trouver le ou les produits qui nous conviennent est plus facile quand on comprend bien l’offre de produits d’hygiène intime.

Trouve plein d’infos utiles sur les tampons et les serviettes hygiéniques ci-dessous!

EN GÉNÉRAL | Les protections hygiéniques, c’est quoi?

+

Lorsque les règles apparaissent, il faut avoir recours à un produit hygiénique pour absorber le sang. Différentes options existent, mais la majorité des femmes utilisent des serviettes hygiéniques ou des tampons.

On peut aussi varier la protection selon le niveau d’activité, le flux sanguin et le niveau d’aisance avec le corps. N’hésite pas à demander conseil ou de l’aide à ta mère ou à une autre femme digne de confiance et avec qui tu es à l’aise.

Peu importe l’option que tu privilégies, rappelle-toi de changer le produit régulièrement. Laisser un produit en place pendant longtemps donne l’occasion aux bactéries de proliférer, ce qui génère des odeurs et peut causer une infection vaginale.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos serviettes hygiéniques et tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

EN GÉNÉRAL | Comment choisir une protection hygiénique?

+

Différentes options existent, mais la majorité des femmes utilisent des serviettes hygiéniques ou des tampons. On peut aussi varier la protection selon le niveau d’activité, le flux sanguin et le niveau d’aisance avec le corps.

Certaines femmes en gardent plusieurs différentes sous la main pour diverses situations. Par exemple, elles utiliseront des protèges-dessous pour les pertes quotidiennes ou le spotting, des serviettes hygiéniques Ultra Mince les jours d’écoulement léger, des tampons pour les activités et des serviettes Maxi lorsqu’elles ont des règles abondantes ou la nuit.

Peu importe l’option que tu privilégie, souviens-toi de changer le produit régulièrement. Laisser un produit en place trop longtemps donne l’occasion aux bactéries de proliférer, ce qui génère des odeurs et peut causer une infection vaginale.

Visite notre section PRODUITS et utilise les filtres pour découvrir nos serviettes hygiéniques et tampons avec des caractéristiques particulières! 

EN GÉNÉRAL | Quels sont les types de protections hygiéniques possibles?

+

Les serviettes hygiéniques : Les serviettes hygiéniques se présentent sous différents formats et en plusieurs épaisseurs. La serviette hygiénique se porte dans la culotte et reste en place grâce à une bande adhésive. Elle absorbe le sang qui s’écoule du vagin et protège les vêtements. Il est aussi possible de porter une serviette hygiénique en complément d’un tampon pour éviter toute fuite.

On trouve les serviettes hygiéniques en pharmacie, en épicerie et même au dépanneur! Il existe tellement de variétés différentes que tu voudras en essayer quelques-unes avant de trouver la protection qui te convient. Certaines femmes en gardent plusieurs différentes sous la main pour diverses situations. Par exemple, elles utiliseront une serviette hygiénique Ultra Mince les jours d’écoulement léger et une serviette Maxi lorsqu’elles ont des règles abondantes ou la nuit.

Et rappelle-toi qu’il faut toujours jeter ta serviette à la poubelle et non dans la toilette. Tu peux l’enrouler dans du papier hygiénique ou dans l’emballage de ta nouvelle serviette avant de la jeter, de façon à respecter ton intimité et celle des autres filles. À noter qu’il n’est pas recommandé de porter une serviette hygiénique pendant la baignade. Si tu souhaites te baigner, les tampons sont plus adéquats.

Les protèges-dessous : Les protèges-dessous sont des serviettes hygiéniques très minces et souvent plus petites. Il en existe de différentes longueurs, certains sont même spécialement conçus pour s’adapter aux tangas. Certaines femmes les utilisent en début et fin de règles lorsqu’elles ont un flux très léger. D’autres les utilisent en complément d’un tampon pour éviter toute fuite. D’autres encore les utilisent au quotidien pour absorber leurs pertes blanches et éviter d’abimer leurs dessous. Tout comme pour la serviette, le protège-dessous se jette à la poubelle et non dans la toilette.

Les tampons : Les tampons ont la taille et la forme d’un doigt. Le tampon s’insère dans le vagin de façon à ce que la ficelle à l’extrémité soit à l’extérieur du vagin. Le tampon prend de l’expansion et absorbe le sang menstruel. Lorsqu’il est plein, il suffit de tirer sur le cordon et le jeter à la poubelle. Certains sont accompagnés d’un applicateur, facilitant ainsi l’insertion. Les applicateurs plastiques sont souvent préférés des jeunes filles car ils sont plus doux à l’insertion.

Les tampons peuvent être de différents degrés d’absorption (de « léger » à « super plus ») pour s’adapter à tous les flux sanguins. Un tampon léger plus étroit est plus adapté aux jeunes filles. Il est aussi possible de recourir à différents niveaux d’absorption au sein du même cycle menstruel car le flux varie au fils des jours (c’est souvent le 2ème jour qui est le plus abondant).

Les jeunes filles ont parfois quelques craintes à la première insertion, mais avec un peu de pratique, un tampon devient vite facile d’utilisation et se révèle souvent une protection très pratique, surtout avec un style de vie actif ou pour la baignade. Avant la première insertion, prends le temps de lire la notice d’utilisation se trouvant à l’intérieur de la boîte.

La première fois que tu tentes d’insérer un tampon, installe-toi dans une pièce où tu ne pourras pas être dérangée. Un miroir peut également être utile. Tu pourrais devoir tenter de l’insérer à plusieurs reprises avant de t’habituer. 

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos serviettes hygiéniques et tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

EN GÉNÉRAL | En termes d’utilisation, quelle est la différence entre les serviettes hygiéniques et les tampons?

+

La serviette hygiénique se porte dans la culotte, donc à l’extérieur du corps,  et reste en place grâce à une bande adhésive. Elle absorbe le sang qui s’écoule du vagin et protège les vêtements. Elle se présente sous différents formats et en plusieurs épaisseurs, et on doit donc parfois en essayer quelques-unes avant de trouver la protection qui nous convient. Une bonne serviette hygiénique se doit d’être confortable, non-irritante et permettre de se sentir bien protégée contre les fuites. Les serviettes sont le choix le plus populaire de protection, d’autant plus comme protection durant la nuit.

Le tampon, de son côté, s’insère à l’intérieur du vagin et prend de l’expansion pour absorber le sang menstruel. Certains sont accompagnés d’un applicateur, facilitant ainsi l’insertion. Les applicateurs plastiques sont souvent préférés car ils sont plus doux à l’insertion. Les tampons peuvent être de différents degrés d’absorption (de « léger » à « super plus ») pour s’adapter à tous les flux sanguins. Certaines femmes ont parfois quelques craintes à la première insertion, mais avec un peu de pratique, un tampon devient vite facile d’utilisation et se révèle souvent une protection très pratique, surtout avec un style de vie actif ou pour la baignade.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos serviettes hygiéniques et tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

EN GÉNÉRAL | Je ne sais trop quel produit choisir. Comment faire pour trouver les produits qui me conviennent?

+

Si tu te questionnes sur le produit à utiliser, n’hésite pas à en parler à ta mère, à une amie ou à l’infirmière de ton école. Tu peux également nous contacter en utilisant le formulaire prévu à cet effet ou en téléphonant au service aux consommatrices au 1-800-303-6635 et il nous fera plaisir de te guider dans ta sélection.

Visite aussi notre section PRODUITS pour en savoir plus sur nos différentes serviettes hygiéniques et tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Comment fonctionne un tampon avec applicateur?

+

Si c’est la première fois que tu utilises un tampon à applicateur compact, prends le temps d’observer l’applicateur et de comprendre son fonctionnement avant  de l’introduire. Attention, ne pousse pas le tampon en dehors du tube applicateur avant de l’insérer dans l’ouverture vaginale.

Examine l’applicateur : son embout arrondi et sa finition satinée permettent une insertion facile du tampon dans le vagin. L’applicateur est composé de deux tubes en plastique. L’extrémité arrondie du tube le plus large représente la partie supérieure de l’applicateur, c’est dans ce tube que se trouve le tampon. Le tube le plus petit sert à pousser le tampon hors de l’applicateur.

Tu ne peux pas voir le tampon en regardant l’applicateur. C’est un petit rouleau absorbant qui se trouve à l’intérieur du large tube en plastique et qui est prolongé par un cordonnet. Le tampon absorbe le flux menstruel. Le cordonnet sert à retirer le tampon après utilisation.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Comment mettre un tampon pour la première fois?

+

Tu viens de commencer à avoir tes règles et tu te demandes comment insérer un tampon? Voici nos instructions détaillant toutes les étapes pour que tu saches comment utiliser un tampon!

Assures-toi d’avoir une position confortable; assise sur le siège de toilette, les genoux écartés ou debout avec un pied sur le bord du siège ou accroupie, les jambes écartées. Il est important de te détendre pour décontracter les muscles du vagin et faciliter l’insertion.

Ouvre l’emballage du tampon, maintiens le tube intérieur entre les doigts et tire légèrement sur le cordonnet pour t’assurer qu’il est bien relié au tampon. S’il s’agit d’un tampon compact, allonge l’applicateur sur toute sa longueur en tirant sur le tube intérieur. À présent, place ton pouce et ton majeur sur la prise texturée située au bas du tube extérieur. Place ton index tout au bout du tube intérieur, au bas de l’applicateur.

Avec les doigts de l’autre main, ouvre le passage du vagin en étirant doucement ta peau. Place l’extrémité arrondie de l’applicateur dans l’ouverture vaginale, dirige l’applicateur vers le bas des reins et insère l’applicateur jusqu’à ce que ta prise sur l’applicateur soit en contact avec ta peau.

À présent, à l’aide de ton index, pousse l’extrémité du tube inférieur jusqu’à son insertion totale dans le tube extérieur. Tu peux maintenant retirer l’applicateur en veillant à ne pas toucher le cordonnet extracteur. Ton tampon est maintenant en place. Tu peux jeter l’applicateur avec l’emballage du tampon à la poubelle.

Si le tampon est bien introduit, tu ne le sentiras pas. Si tu éprouves de l’inconfort, il est possible que le tampon ne soit pas assez profondément introduit dans le vagin. Pour te sentir plus à l’aise, tu peux soit le pousser un peu plus avec ton index ou ton majeur, soit le retirer et en introduire un nouveau.

Si tu éprouves des difficultés à insérer un tampon, demande de l’aide à ta mère ou à une amie en qui tu as confiance. Si tu ne réussis toujours pas à l’insérer, consulte ton médecin.

Change de tampon selon l’intensité de ton flux, mais au minimum une fois toutes les 4 à 8 heures afin d’éviter les risques de SCT (Syndrome du choc toxique). Il est également recommandé de consulter ton médecin avant de réutiliser des tampons si tu as déjà été sujette aux symptômes du SCT.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Comment retirer un tampon?

+

Pour retirer le tampon, il suffit de tirer sur le cordon. N’aie crainte, il n’y a pas de risque qu’il se détache. Pour éviter une sensation de frottement désagréable au retrait, le plus simple est d’utiliser le tampon au moment où le flux est plus abondant pour commencer. Le sang aide le tampon à glisser. Une fois retiré, tu peux l’envelopper dans du papier de toilette et le jeter à la poubelle. Évite de jeter le tampon souillé dans la toilette, car il peut bloquer les canalisations.

Si tu éprouves des difficultés à retirer le tampon, demande de l’aide à ta mère ou à une amie en qui tu as confiance.

Assure-toi d’avoir retiré l’ancien tampon avant d’en introduire un nouveau, et retire toujours le dernier tampon à la fin de tes règles.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | À quelle fréquence dois-je changer de tampon?

+

Au cours d’une journée, il est préférable de changer un tampon toutes les 4 heures - plus souvent si le flux le requiert - ce qui permet d’éviter les infections vaginales. La recommandation est d’éviter de porter un même tamponplus de 8 heures. C’est pourquoi, il est peu recommandé d’utiliser un tampon la nuit, à moins d’être assurée de dormir moins de 8 heures.

L’utilisation de tampons peut entraîner un risque minime du SCT (Syndrome du choc toxique).

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Est-ce que je peux utiliser des tampons même pour mes premières règles?

+

Bien sûr! Les jeunes filles ont parfois quelques craintes à la première insertion, mais avec un peu de pratique (voir nos conseils détaillés), un tampon devient vite facile d’utilisation et se révèle souvent une protection très pratique, surtout avec un style de vie actif ou pour la baignade. Avant la première insertion, prends le temps de lire la notice d’utilisation se trouvant à l’intérieur de la boîte.

Les tampons peuvent être de différents degrés d’absorption (de « léger » à « super plus ») pour s’adapter à tous les flux sanguins. Un tampon léger plus étroit est plus adapté aux jeunes filles. Il est aussi possible de recourir à différents niveaux d’absorption au sein du même cycle car le flux varie au fils des jours (c’est souvent le 2ème jour qui est le plus abondant).

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | À quelle fréquence devrais-je changer de tampon?

+

Tout dépend de l’intensité de ton flux, mais cela devrait être au moins une fois toutes les 4 à 6 heures afin d’éviter les risques de SCT (Syndrome du choc toxique).

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Est-ce que je peux uriner quand je porte un tampon?

+

Oui. Bien qu’il soit recommandé de changer ton tampon régulièrement – surtout les jours de flux abondant – tu peux uriner tout en portant un tampon. 

TAMPONS | Est-ce que je peux porter un tampon la nuit?

+

Au cours d’une journée, il est préférable de changer un tampon toutes les 4 heures, plus souvent si le flux le requiert, ce qui permet d’éviter une infection vaginale. La recommandation est d’éviter de porter un même tampon plus de 8 heures. C’est pourquoi, il est peu recommandé d’utiliser un tampon la nuit, à moins d’être assurée de dormir moins de 8 heures. Pour la nuit, nous te recommandons donc de porter une serviette hygiénique.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos produits spécialement conçus pour la nuit et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Lorsque je porte un tampon, je ne suis pas confortable parce que je le sens. Est-ce normal?

+

Si le tampon est bien introduit, tu ne le sentiras pas. Si tu éprouves de l’inconfort, il est possible que le tampon ne soit pas assez profondément introduit dans le vagin. Pour te sentir plus à l’aise, tu peux soit pousser le tampon un peu plus avec ton index ou ton majeur soit le retirer et en introduire un nouveau.

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos tampons et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

TAMPONS | Qu’est-ce que le SCT (Syndrome du choc toxique)?

+

L’utilisation de tampons peut entraîner un risque minime du SCT (Syndrome du choc toxique). Il s’agit d’un syndrome grave et menaçant pour la vie. Tu peux réduire les risques de souffrir du SCT en changeant régulièrement ton tampon (voir nos recommandations ici) et en utilisant un tampon dont le degré d’absorption correspond à ton flux menstruel. Le SCT est causé par une toxine qui s’accumule dans l’organisme.

Les signes du SCT comprennent : une soudaine fièvre élevée, des nausées et des vomissements, la diarrhée, des maux de tête, des maux et douleurs généralisés, des étourdissements et une sensation d’évanouissement (surtout en passant de la position couchée ou assise à la position debout), de la désorientation (confusion), une éruption comme un coup de soleil sur les paumes des mains et les plantes des pieds, une tension artérielle extrêmement faible, pouls faible et rapide (choc).

Ces cas sont très rares mais si tu éprouves un de ces symptômes, consulte un médecin immédiatement.

TAMPONS | Qui est à risque de contracter le SCT (Syndrome du choc toxique)?

+

Les risques de contracter le SCT (Syndrome du choc toxique) sont présents chez toutes les femmes utilisant des tampons durant leurs règles. Le risque est toutefois plus élevé chez les femmes de moins de 30 ans et les adolescentes. Le taux de SCT est estimé entre 1 et 17 cas sur 100 000 femmes et jeunes filles menstruées par an.

TAMPONS | Quels sont les symptômes du SCT (Syndrome du choc toxique)? Comment savoir si j’ai le SCT?

+

S’il y a apparition de certains symptômes tels de la fièvre soudaine (habituellement 38.8°C ou 102°F ou plus) et de vomissement, diarrhée, allergie semblable à un coup de soleil, tu devrais être prudente et retirer aussitôt le tampon.

D’autres symptômes peuvent aussi apparaître tels que : douleurs musculaires et articulaires, rougeur dans les yeux, douleurs dans la gorge et faiblesse. Si ces autres symptômes apparaissent, retire aussitôt le tampon, interromps-en l’usage et consulte immédiatement un médecin.

TAMPONS | Quels sont les risques associés au SCT (Syndrome du choc toxique)?

+

Les scientifiques pensent que le SCT est provoqué par les toxines produites par les stapyhylocoques dorés, soit des bactéries qui peuvent parfois causer des infections. Le SCT est rare mais il s’agit d’une maladie grave pouvant entraîner la mort. Les risques s’avèrent plus élevés chez les femmes de moins de 30 ans et chez les adolescentes. Le taux de SCT est estimé entre 1 et 17 cas sur 100 000 femmes et jeunes filles menstruées.

TAMPONS | Que dois-je faire pour éviter ou réduire mes chances de contracter le SCT (Syndrome du choc toxique)?

+

Vous pouvez éviter toute possibilité de risque associé aux tampons en ne les utilisant pas. Si vous choisissez cependant d’utiliser les tampons, vous pouvez réduire les risques de contracter le SCT en sélectionnant le degré d’absorption minimal qui correspond à votre flux menstruel. Vous pouvez également diminuer ces risques en utilisant les tampons en alternance avec des serviettes hygiéniques.

SERVIETTES | Est-ce que je dois changer souvent ma serviette hygiénique, et quel type dois-je utiliser?

+

Tu te rendras compte que tu dois changer de serviette à toutes les 3 heures environ. Va régulièrement à la salle de bain pour vérifier si le sang n’a pas débordé sur ton sous-vêtement. La plupart des femmes préfèrent les modèles de serviettes hygiéniques munis de rebords protecteurs. Il suffit de les replier et de les coller sous la culotte au moyen de la bande adhésive.

Les serviettes hygiéniques avec rebords protecteurs sont très pratiques, car elles empêchent le sang de s’écouler sur les côtés et de tacher ton sous-vêtement. Tu les trouveras géniales, surtout si tu es active ou que tu fais du sport. Si tu as généralement des règles abondantes, garde quelques serviettes, tampons et protèges-dessous en réserve dans ton sac… au cas où. Les petits sachets individuels, très discrets et très pratiques, sont faciles à glisser dans une poche au moment d’aller à la salle de bain. 

Visite notre section PRODUITS pour découvrir nos serviettes hygiéniques et apprends-en plus sur notre ENGAGEMENT sans parfum et sans encre! 

SERVIETTES | Qu’est-ce que je fais avec ma serviette hygiénique souillée?

+

Il faut toujours jeter ta serviette à la poubelle et non dans la toilette. Tu peux l’enrouler dans du papier hygiénique ou dans l’emballage de ta nouvelle serviette hygiénique avant de la jeter, de façon à respecter ton intimité et celle des autres filles.